Résumé de la Bête Humaine d’Emile Zola

La Bête Humaine est un livre d’Emile Zola. Il s’agit d’une oeuvre clé du genre naturaliste.

 

Résumé des chapitres de La Bête Humaine

Chapitre 1 :

Roubaud, sous-chef de gare au Havre, attend impatiemment dans une chambre parisienne Séverine, sa femme, partie faire les magasins parisiens. A son retour, Roubaud demande à Séverine la raison de son refus de séjourner quelque temps chez son père adoptif Grandmorin, président de la Compagnie du Chemin de fer. N’insistant pas, Roubaud se montre alors entreprenant envers sa jeune épouse qui le repousse. Il remarque alors une bague au doigt de sa femme qui lui avoue que c’est un cadeau de Grandmorin, alors qu’elle lui affirmait auparavant l’avoir reçu de sa mère. Dans une colère noire, comprenant la situation, il se met à battre sa femme qui lui avoue avoir été abusée par Grandmorin pendant des années. Roubaud se décide alors à abattre le vieil homme en lui tendant un piège. Il oblige sa femme à écrire un billet sur lequel elle demande à son père adoptif de prendre l’express pour ne descendre qu’à Rouen.

 

Chapitre 2 de La Bête Humaine :

Jacques Lantier est conducteur de train. Il rend visite à sa tante Phasie, qui vit avec Flore une de ses deux filles et son époux, garde-barrière, Misard. Elle est persuadée que Misard tente de l’empoisonner jour après jours pour récupérer le pactole qu’elle cache jalousement. Jacques préfère ne pas donner de crédit à ces paroles. Après cet échange, il croise Flore qu’il essaye de prendre de force. Mais au désir sexuel, se substitue l’envie de meurtre. Eperdu, il s’enfuit pour éviter de faire du mal à Flore. Dans sa course, il est arrêté net par la vue d’un meurtre dans un train qui passe à grande vitesse devant lui. En rentrant chez sa tante, Misard lui confirme sa vision. On a retrouvé pas loin le corps d’un homme poignardé, c’est Grandmorin.

 

Chapitre 3 :

Au Havre, Roubaud a repris son service. La voiture dans laquelle il a commis son crime doit rester à quai. Il arpente alors la gare, dans l’angoisse, et croise Pecqueux, un conducteur de train porté sur la bouteille et coureur de jupon. Le décès de Grandmorin est officiellement annoncé aux employés. Mr Dabadie, le chef de gare, se souvient que Roubaud a pris le même train la veille. Ce dernier jure n’avoir rien remarqué de particulier, appuyé par sa femme Séverine qui affecte la douleur. Jacques Lantier se rappelle n’avoir vu que des silhouettes passer à grande vitesse devant ses yeux.

 

Chapitre 4 :

Les Roubaud et Lantier sont convoqués pour interrogatoire. On y trouve également les Lachesnay, la fille du Président et son mari, agacés de voir une grande partie de l’héritage revenir entre autres à Séverine. Ils n’hésitent pas à porter leurs soupçons sur elle. La soeur de Grandmorin, également convoquée, reconnaît le goût prononcé du président pour les jeunes filles, mais juge les Roubaud incapables de commettre le crime. On apprend que le président a violé la deuxième fille de Phasie, la tante de Jacques, qui en est morte. Elle fréquentait Cabuche, un marginal vivant dans la forêt. Quand le juge passe aux Roubaud, Lantier comprend vite que le couple est coupable. Mais séduit par Séverine, il ne laisse rien paraître de son soupçon. Finalement, le juge trouve son coupable idéal, ce sera Cabuche et ses antécédents de meurtre. La Bête Humaine connait là un tournant.

 

Chapitre 5 :

Accompagnée de Lantier à la demande de Roubaud, Séverine se rend à Paris pour demander la protection de Mr Camy-Lamotte, secrétaire général. Celui-ci devine rapidement la culpabilité de la jeune fille, ayant reconnu son écriture sur le message de rendez-vous laissé à Grandmorin avant sa mort. Pour éviter tout scandale, il préfère étouffer l’affaire. Au sortir de l’entretien, Lantier, la bête humaine, avoue sa flamme à Séverine qui le fuit. Jacques retourne s’occuper de la « Lison« , sa locomotive dont il est le mécanicien.

 

Chapitre 6 de La Bête Humaine :

Dans l’appartement des Roubaud, l’argent volé à Grandmorin lors du crime dort sous les lattes du plancher. Jacques, invité régulièrement par Roubaud, se rapproche de plus en plus de Séverine qui cède enfin à ses avances. Roubaud n’y voit rien, accaparé qu’il est par sa nouvelle passion, le jeu. Les disputes au sujet de l’argent commencent à éclater dans le couple. Au final, Roubaud devine la liaison que sa femme entretient avec Jacques, et elle comprend que son mari vole l’argent du défunt président pour nourrir sa passion du jeu.

 

Chapitre 7 :

Lors d’un trajet Le Havre-Paris, la Lison, dans laquelle on retrouve Séverine, Jacques et Pecqueux, se retrouve bloquée par les intempéries. Attendant les secours, la Bête humaine voit Misard et Flore apparaître au signal de détresse de la locomotive. En allant voir sa tante, il réalise que cette dernière dépérit, confirmant ainsi son empoisonnement. Flore devine la liaison de Lantier et Séverine, qui a le don de la mettre en colère. Finalement, le train repart pour Paris.

 

Chapitre 8 :

A Paris, Séverine et Lantier passent leur vraie première nuit ensemble. Alors, elle lui raconte le meurtre du président. Son amant demande les détails les plus précis, et lorsqu’elle dort, une brusque envie de la tuer le saisit. Il décide de sortir pour combler sa pulsion sans faire de Séverine sa victime. Malgré le nombre de femmes qu’il rencontre, il ne passe pas à l’acte. La bête humaine accorde un répit à la victime.

 

Chapitre 9 de La Bête Humaine :

Un jour, Lantier, la bête humaine, partage avec Séverine son envie de partir à New-York pour démarrer une nouvelle vie. La jeune femme lui propose alors d’éliminer Roubaud, de récupérer son héritage de Grandmorin. Mais lorsqu’il doit passer à l’acte, Jacques n’y arrive pas. La relation des deux amants est affectée par cet échec.

 

Chapitre 10 :

Finalement, Tante Phasie décède. Alors que son veuf recherche désespérément l’argent qu’elle a caché, Flore, jalouse, fomente le meurtre des deux amants en faisant dérailler le train qu’ils prennent tous les Vendredi. Quand la « Lison » arrive, l’accident est terrible. Flore prend conscience de la gravité de son geste quand elle voit Séverine sauve mais Jacques inanimé. Plus tard, Flore se suicide pleine de remords.

 

Chapitre 11 :

Séverine reste au chevet de son amant, qui finalement cède à sa pulsion, et un soir, la bête humaine la tue. Il prend la fuite et c’est Cabuche qui découvre le corps de la jeune femme. Roubaud, qui avait pris le train et Misard découvrent Cabuche portant le corps de Séverine à bras-le-corps.

 

Chapitre 12 et conclusion de la Bête Humaine :

Cabuche devient le coupable désigné pour le meurtre de Séverine et de Grandmorin. Roubaud est accusé d’avoir utilisé l’homme de la forêt pour tuer le président. Il avoue le meurtre de Grandmorin mais nie celui de Séverine. Ils sont tous deux condamnés au bagne. Pendant ce temps, Jacques conduit une autre machine, toujours tenaillé par l’envie de tuer des femmes. Un jour de dispute avec Pecqueux l’ivrogne, les deux hommes basculent par-dessus bord de leur machine, trouvant ainsi une mort horrible.

Recherches qui ont permis de trouver cet article :

  • La Bête Humaine resumé
  • resume la bete humaine
  • la bete humain emile zola résumé
  • la bête humaine résumé par chapitre
  • resumé de la bete humaine
  • la bete humaine zola resume
  • résumé la bête humain zola par chapitre
  • résumé la bete humaine zola
  • resume la bete humaine par chapitre
  • résumé chapitre par chapitre la bête humaine